Plaidoyer pour un immobilier plus respectueux de la nature

Se protéger du vent et du froid, mettre à l’abri sa petite famille, prendre plaisir à voir son animal de compagnie dans un cadre agréable, léguer un bien, avoir son toit et en être fier… c’est tout naturel.

Entretenir son bien, entretenir son jardin, faire un barbecue en famille et entre amis, vivre avec ce plaisir d’avoir acheté ou d’avoir fait construire… c’est tout naturel.

Agrandir, faire des réparations, astiquer, entretenir ce bien que l’on possède pour qu’il perdure, pour que du coin de l’œil de ces passants curieux, son bien soit propre, peut être un zeste de beauté en plus, mais qu’il soit tout simplement soi-même… c’est tout naturel.

C’est si naturel au sens du « normal » qu’on en a oublié d’utiliser « la nature » pour construire plus intelligent et plus responsable. C’est donc tout naturellement que l’Homme en construisant, détruit.

Très heureux donc de voir des initiatives d’entreprises qui veulent faire différemment de par leurs natures, de part les territoires sur lesquels elles exercent ; des entreprises qui conseillent, qui accompagnent, qui veulent s’investir sincèrement auprès de leur client, d’autres qui intègrent ces nouvelles données dans leurs démarches de bâtisseurs poussées par de nouvelles lois ou des clients soucieux d’un immobilier plus respectueux. Heureux de voir des émissions de TV et des vidéos internet qui montrent des rénovations ou des maisons d’exceptions (souvent parce qu’elles sont belles et sûrement chères), exceptions surtout car elles sont encore rares celles qui utilisent des matériaux innovants (ou vieux comme Mathusalem mais tellement efficaces) ainsi que l’environnement, intelligemment.

Avec les normes Haute Performance, BBC, etc… nous prenons le bon chemin. Imaginons un instant que ce rêve d’avoir voulu construire voilà plus de vingt cinq ans des villages faits de maisons et de petits bâtiments tous fait de « naturel », auto-alimentés, dans un cadre verdoyant, consommant les ressources que nous donnerait madame nature, imaginons qu’il se réalise ! Qu’est-ce que ça changerait sur les trois premiers paragraphes de ce billet ? Rien.

Alors dans nos demandes, nos exigences, nos recherches, nos constructions, notre regard sur le lendemain, pour nos enfants, naturellement l’immobilier nous loge, mais faisons qu’ensemble, l’immobilier soit aussi « nature », naturellement.

Laisser un commentaire